Dans les coulisses du tournage “fou” de “Top Gun : Maverick” avec Monica Barbaro


Sur Instagram, vous avez posté des vidéos et des photos prises à l’intérieur du cockpit. Ça commence à dater mais vous souvenez-vous de ce que vous avez ressenti la première fois que vous avez tourné une scène à bord du F-19 ?

C’était incroyable. Heureusement, nous avions volé avant de tourner quoi que ce soit. Nous avons suivi de nombreuses formations au pilotage, que Tom Cruise a lui-même conçues pour que nous ne nous laissions pas submerger par la situation. C’est marrant parce que vous dites que ça commence à dater mais récemment, j’ai volé avec les Blue Angels, la patrouille acrobatique de la Marine américaine. Le simple fait de regarder le poste de pilotage, de sentir son odeur de kérosène… Quand je suis montée dans l’avion, tout m’est revenu comme si j’avais tourné Top Gun la veille. Le souvenir a laissé une telle empreinte sur mon cerveau que j’ai eu l’impression qu’aucun temps ne s’était écoulé, ce qui est assez incroyable. 

Vous étiez réalisatrice de Top Gun : Maverick lors de chacun de vos vols. Pouvez-vous nous décrire ce que vous deviez faire ?

Grâce à notre formation de pilotage, tout ce qui était ne pas s’évanouir sous la pression des G, ne pas vomir, se remettre et continuer le vol, était déjà derrière nous. Avec nos pilotes, nous devions déterminer exactement où se trouvait le soleil, car c’était notre éclairage. Nous étions responsables des accessoires, nous devions faire nos raccords maquillage en cas de problème. Nous devions lancer les caméras, remplacer le traditionnel clap par un geste du doigt sur notre masque. Nous faisions au moins sept métiers différents. C’était donc assez fou !





Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published.